Loi de santé scélérate adoptée !!!

Au mépris du peuple ils ont osé valider la loi de santé

Pour les élections futures, ne les oubliez pas

Télécharger

Analyse du scrutin n° 1200 – Première séance du 01:12:2015 – Assemblée nationale

Ont voté POUR

  1. Ibrahim Aboubacar
  2. Patricia Adam
  3. Sylviane Alaux
  4. Jean-Pierre Allossery
  5. Pouria Amirshahi
  6. François André
  7. Nathalie Appéré
  8. Kader Arif
  9. Christian Assaf
  10. Pierre Aylagas
  11. Jean-Marc Ayrault
  12. Alexis Bachelay
  13. Guillaume Bachelay
  14. Dominique Baert
  15. Guy Bailliart
  16. Gérard Bapt
  17. Frédéric Barbier
  18. Serge Bardy
  19. Ericka Bareigts
  20. Christian Bataille
  21. Delphine Batho
  22. Marie-Noëlle Battistel
  23. Laurent Baumel
  24. Philippe Baumel
  25. Nicolas Bays
  26. Catherine Beaubatie
  27. Marie-Françoise Bechtel
  28. Jean-Marie Beffara
  29. Luc Belot
  30. Karine Berger
  31. Chantal Berthelot
  32. Gisèle Biémouret
  33. Philippe Bies
  34. Erwann Binet
  35. Jean-Pierre Blazy
  36. Yves Blein
  37. Jean-Luc Bleunven
  38. Patrick Bloche
  39. Daniel Boisserie
  40. Christophe Bouillon
  41. Brigitte Bourguignon
  42. Malek Boutih
  43. Kheira Bouziane-Laroussi
  44. Émeric Bréhier
  45. Jean-Louis Bricout
  46. Isabelle Bruneau
  47. Gwenegan Bui
  48. Sabine Buis
  49. Jean-Claude Buisine
  50. Sylviane Bulteau
  51. Vincent Burroni
  52. Alain Calmette
  53. Jean-Christophe Cambadélis
  54. Colette Capdevielle
  55. Yann Capet
  56. Christophe Caresche
  57. Marie-Arlette Carlotti
  58. Fanélie Carrey-Conte
  59. Martine Carrillon-Couvreur
  60. Christophe Castaner
  61. Laurent Cathala
  62. Jean-Yves Caullet
  63. Nathalie Chabanne
  64. Guy Chambefort
  65. Jean-Paul Chanteguet
  66. Marie-Anne Chapdelaine
  67. Guy-Michel Chauveau
  68. Dominique Chauvel
  69. Pascal Cherki
  70. Jean-David Ciot
  71. Alain Claeys
  72. Jean-Michel Clément
  73. Marie-Françoise Clergeau
  74. Romain Colas
  75. David Comet
  76. Philip Cordery
  77. Valérie Corre
  78. Jean-Jacques Cottel
  79. Catherine Coutelle
  80. Jacques Cresta
  81. Pascale Crozon
  82. Frédéric Cuvillier
  83. Seybah Dagoma
  84. Yves Daniel
  85. Carlos Da Silva
  86. Pascal Deguilhem
  87. Florence Delaunay
  88. Michèle Delaunay
  89. Guy Delcourt
  90. Pascal Demarthe
  91. Sébastien Denaja
  92. Françoise Descamps-Crosnier
  93. Sophie Dessus
  94. Jean-Louis Destans
  95. Michel Destot
  96. Fanny Dombre-Coste
  97. René Dosière
  98. Sandrine Doucet
  99. Philippe Doucet
  100. Françoise Dubois
  101. Jean-Pierre Dufau
  102. Anne-Lise Dufour-Tonini
  103. Françoise Dumas
  104. William Dumas
  105. Laurence Dumont
  106. Jean-Paul Dupré
  107. Yves Durand
  108. Philippe Duron
  109. Olivier Dussopt
  110. Henri Emmanuelli
  111. Corinne Erhel
  112. Sophie Errante
  113. Marie-Hélène Fabre
  114. Martine Faure
  115. Olivier Faure
  116. Alain Fauré
  117. Richard Ferrand
  118. Aurélie Filippetti
  119. Geneviève Fioraso
  120. Hugues Fourage
  121. Jean-Marc Fournel
  122. Valérie Fourneyron
  123. Michèle Fournier-Armand
  124. Michel Françaix
  125. Christian Franqueville
  126. Jean-Claude Fruteau
  127. Jean-Louis Gagnaire
  128. Yann Galut
  129. Guillaume Garot
  130. Jean-Marc Germain
  131. Jean-Patrick Gille
  132. Jean Glavany
  133. Yves Goasdoué
  134. Daniel Goldberg
  135. Geneviève Gosselin-Fleury
  136. Pascale Got
  137. Marc Goua
  138. Linda Gourjade
  139. Laurent Grandguillaume
  140. Estelle Grelier
  141. Jean Grellier
  142. Edith Gueugneau
  143. Élisabeth Guigou
  144. David Habib
  145. Razzy Hammadi
  146. Benoît Hamon
  147. Mathieu Hanotin
  148. Joëlle Huillier
  149. Christian Hutin
  150. Monique Iborra
  151. Françoise Imbert
  152. Michel Issindou
  153. Éric Jalton
  154. Serge Janquin
  155. Henri Jibrayel
  156. Régis Juanico
  157. Armand Jung
  158. Laurent Kalinowski
  159. Marietta Karamanli
  160. Philippe Kemel
  161. Chaynesse Khirouni
  162. Bernadette Laclais
  163. Conchita Lacuey
  164. François Lamy
  165. Anne-Christine Lang
  166. Colette Langlade
  167. Jean Launay
  168. Jean-Luc Laurent
  169. Pierre-Yves Le Borgn’
  170. Jean-Yves Le Bouillonnec
  171. Patrick Lebreton
  172. Gilbert Le Bris
  173. Anne-Yvonne Le Dain
  174. Jean-Yves Le Déaut
  175. Viviane Le Dissez
  176. Michel Lefait
  177. Dominique Lefebvre
  178. Annie Le Houerou
  179. Annick Le Loch
  180. Catherine Lemorton
  181. Christophe Léonard
  182. Annick Lepetit
  183. Jean-Pierre Le Roch
  184. Bruno Le Roux
  185. Arnaud Leroy
  186. Michel Lesage
  187. Bernard Lesterlin
  188. Serge Letchimy
  189. Marie Le Vern
  190. Michel Liebgott
  191. Martine Lignières-Cassou
  192. Audrey Linkenheld
  193. François Loncle
  194. Gabrielle Louis-Carabin
  195. Lucette Lousteau
  196. Victorin Lurel
  197. Jacqueline Maquet
  198. Marie-Lou Marcel
  199. Jean-René Marsac
  200. Philippe Martin
  201. Martine Martinel
  202. Frédérique Massat
  203. Michel Ménard
  204. Patrick Mennucci
  205. Pierre-Alain Muet
  206. Philippe Nauche
  207. Nathalie Nieson
  208. Robert Olive
  209. Maud Olivier
  210. Monique Orphé
  211. Michel Pajon
  212. Luce Pane
  213. Christian Paul
  214. Rémi Pauvros
  215. Germinal Peiro
  216. Hervé Pellois
  217. Sébastien Pietrasanta
  218. Christine Pires Beaune
  219. Philippe Plisson
  220. Élisabeth Pochon
  221. Napole Polutélé
  222. Pascal Popelin
  223. Dominique Potier
  224. Michel Pouzol
  225. Régine Povéda
  226. Patrice Prat
  227. Christophe Premat
  228. Joaquim Pueyo
  229. Catherine Quéré
  230. Monique Rabin
  231. Dominique Raimbourg
  232. Marie Récalde
  233. Marie-Line Reynaud
  234. Pierre Ribeaud
  235. Eduardo Rihan Cypel
  236. Denys Robiliard
  237. Marcel Rogemont
  238. Frédéric Roig
  239. Barbara Romagnan
  240. Bernard Roman
  241. Gwendal Rouillard
  242. René Rouquet
  243. Boinali Said
  244. Béatrice Santais
  245. Odile Saugues
  246. Gilbert Sauvan
  247. Gilles Savary
  248. Gérard Sebaoun
  249. Christophe Sirugue
  250. Julie Sommaruga
  251. Suzanne Tallard
  252. Sylvie Tolmont
  253. Jean-Louis Touraine
  254. Stéphane Travert
  255. Catherine Troallic
  256. Cécile Untermaier
  257. Jean-Jacques Urvoas
  258. Daniel Vaillant
  259. Jacques Valax
  260. Michel Vauzelle
  261. Michel Vergnier
  262. Jean-Michel Villaumé
  263. Jean Jacques Vlody
  264. Paola Zanetti
  265. Laurence Abeille
  266. Éric Alauzet
  267. Brigitte Allain
  268. Isabelle Attard
  269. Danielle Auroi
  270. Denis Baupin
  271. Christophe Cavard
  272. Sergio Coronado
  273. Cécile Duflot
  274. François-Michel Lambert
  275. Noël Mamère
  276. Véronique Massonneau
  277. Paul Molac
  278. Barbara Pompili
  279. Jean-Louis Roumégas
  280. François de Rugy
  281. Eva Sas
  282. Jean-Noël Carpentier
  283. Ary Chalus
  284. Stéphane Claireaux
  285. Jeanine Dubié
  286. Paul Giacobbi
  287. Joël Giraud
  288. Gilda Hobert
  289. Jacques Moignard
  290. Stéphane Saint-André
  291. Roger-Gérard Schwartzenberg
  292. Alain Tourret
  293. Bruno Nestor Azérot
  294. Sylvie Andrieux
  295. Philippe Noguès
  296. Thomas Thévenoud

 

 

 

Vox Populi, Vox Dei

Madame, Monsieur le député,


Les attaques de vendredi relèvent d’une barbarie inouïe, expression d’une haine aveugle d’un autre âge et d’une volonté délibérée d’abattre une civilisation porteuse de valeurs. Valeurs de respect et de tolérance, d’indépendance et de liberté ; de la juste reconnaissance de l’autre naît une société apaisée.

Les médecins et professionnels de santé libéraux se sont mobilisés, encore une fois, à l’aube de ce 13 novembre, pour défendre ces valeurs. Cette mobilisation par son ampleur a été exceptionnelle.

Les médecins et professionnels de santé libéraux se sont mobilisés, encore une fois, en cette tragique soirée du 13 novembre, au nom de ces valeurs : soigner tous, en toutes circonstances, en tout lieu.

Au-delà de l’indicible, de l’inconcevable, au-delà de l’empathie envers les victimes, leurs familles, leurs amis, au-delà d’un incommensurable respect pour tous ceux qui se sont mobilisés et se mobilisent encore sans compter, soignants et force s de l’ordre, le temps est au deuil. Celui des disparus, celui aussi d’un changement profond de notre quotidien, de notre société, de notre avenir immédiat au regard des mesures exceptionnelles prises par le Chef de l’État.

Le temps est au respect, au silence, au recueillement.

Le temps est aussi à la réaffirmation de nos valeurs face à la barbarie, à l’obscurantisme, au fanatisme.

L’État d’urgence décrété renforce les pouvoirs de police des autorités civiles. Cette mesure de sauvegarde nous engage à redéfinir nos priorités, ne serait-ce que par la restriction de certaines libertés individuelles et l’interdiction des rassemblements.

Les professionnels de santé ont su v vendredi définir leurs priorités et prendre leurs responsabilités ; et ils continueront avec dignité, fermeté et conviction.

A l’heure où nos valeurs sont attaquées comme jamais, la priorité paraît être au renforcement de notre cohésion en tant que peuple et Nation.

La loi de « modernisation » du système de santé porte des réformes d’ordre sociétal qui ne sauraient souffrir d’un débat tronqué dans les conditions actuelles.

Quelle est donc l’urgence de cette réforme du système de santé dans le contexte actuel ?

Il paraîtrait indécent de poursuivre son processus législatif dans un contexte où le débat public se trouve de facto contraint.

Les professionnels de santé libéraux ont su prendre leurs responsabilités et attendent de leur ministre de tutelle qu’elle sache garantir un processus législatif démocratique bénéficiant des conditions d’une liberté d’expression rétablie en ajournant ce dernier.

Veuillez croire, Madame, Monsieur le député, en l’expression de ma considération


Dr Maxime BALOIS

Médecin généraliste à Roncq, Délégué 59 UFML, Délégué 59 SML, Élu au Conseil de l’Ordre des médecins du Nord 

————————-
 
Mesdames, Messieurs les députés

Dans un mouvement unanime tous les syndicats de profession de Santé avaient enclenché une action pour dénoncer l’absence totale de discussion avec la ministre de la Santé et les dangers de sa loi.

Cette action a commencé le vendredi 13, avec un succès grandissant dans de nombreuses villes de France où les cabinets étaient fermés et devait se terminer ce lundi 16 à Paris.

Devant l’horreur de la situation que connaît notre pays et par esprit de citoyenneté et de responsabilité, les syndicats ont appelé dès vendredi soir à l’arrêt du mouvement et demandé aux professionnels de santé de reprendre leur activité de soins.

Nous regrettons que la ministre n’ait même pas eu un mot pour relever ce geste responsable et qu’au contraire son texte soit maintenu, alors que la situation appelle plutôt à la concorde nationale plutôt qu’à ruiner le système de santé français.

Nous vous demandons donc d’agir auprès du gouvernement ou lors des débats parlementaires pour suspendre l’examen de ce texte et en appeler à une vraie collaboration avec les professionnels de Santé, et de ne pas profiter de la situation exceptionnelle pour passer un texte sans avoir pu voir l’opposition des professionnels concernés.

Veuillez agréer mesdames, Messieurs, mes sentiments les meilleurs

Dr Schmidt

Secrétaire général adjoint de l’UJCD union dentaire
 
—————————————


Lettre envoyée ce jour au Président de la République par le syndicat, l’UJCD union dentaire, afin de demander un moratoire sur la loi santé présentée au Parlement.
 

Dès l’annonce des attentats odieux qui ont ensanglanté notre pays, nous, professionnels de santé libéraux, avons interrompu le blocage sanitaire commencé le vendredi 13 novembre et massivement suivi : durement attaquée, la France avait besoin dans l’heure de tous ses soignants. 

Nous avons également annulé les manifestations prévues les jours suivants pour permettre à chacun d’être à son poste.

Pour prendre ces décisions, nul besoin de l’injonction de quiconque : c’était notre devoir de professionnels responsables, de citoyens solidaires, de patriotes mobilisés et elles s’imposaient à nous.

Devant la gravité des périls, vous avez de votre côté pris la décision rarissime de déclarer l’état d’urgence dans notre pays.

Nous attirons votre attention sur une des conséquences de ces dramatiques événements : nous, opposants à la loi de santé, nous trouvons actuellement privés de tout moyen d’expression. Le droit de manifester est suspendu, et les ennemis de la France ont créé une situation d’urgence sanitaire absolue nous obligeant à rester disponibles. 

Dès lors reprendre le calendrier parlementaire et examiner la loi de santé comme si de rien n’était sera perçu comme une manœuvre déloyale, et un déni de démocratie . Le monde actuel ne manque pas de pays où la lutte contre le terrorisme sert de prétexte au pouvoir en place pour museler les oppositions. Nous avons trop de respect pour votre personne et pour votre fonction pour accepter qu’un tel soupçon puisse s’installer dans notre pays. 

Nous, professionnels de santé libéraux, demandons donc un report de la discussion consacrée à la deuxième lecture du projet de loi de modernisation de la santé à l’assemblée nationale. Ce moratoire permettra l’instauration de cette concertation qui a tant fait défaut jusqu’à maintenant pour l’élaboration de ce texte, et donnera tout son sens à la conférence de santé souhaite par le premier ministre 

Organisation de la grève à partir du vendredi 13 novembre

Arrêt de toute activité médicale (cabinets et cliniques) à partir du vendredi 13 novembre 

Grève de la Permanence des Soins Ambulatoires vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 novembre

Blocages autoroutiers (opération escargot) vendredi 13 novembre (RV à 7 heures)

Pour participer à l’opération escargot => inscrivez-vous vite en indiquant 

votre nom, prénom, eMail, numéro de portable et lieu d’exercice

escargot@conat.net

Une fois les inscriptions reçues nous vous indiquerons (par eMail et/ou SMS) où se regrouper et à quelle heure 

(en fonction du nombre nous ferons un certain nombre de bouchons et guiderons le mouvement par portables)

CONSULTATION POUR L’AVENIR DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ

CONSULTATION POUR L’AVENIR DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ

Les élections URPS étaient un piège… avec risque fratricide…

Mais l’Ordre est plus neutre et nous vous encourageons à répondre au questionnaire en ligne

CONSULTATION POUR L’AVENIR DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ

Le site lagrandeconsultation.medecin.fr regroupe toutes les informations nécessaires sur le déroulé de la consultation. Sont d’ores et déjà disponibles les premiers retours sur les rendez-vous institutionnels et les réunions de médecins en régions organisés depuis le 1er septembre.

A partir du 12 octobre, ce site donnera également accès à un questionnaire en ligne ouvert à tous les médecins.

L’Ordre des médecins a lancé début septembre sa grande consultation sur l’avenir du système de santé qui doit permettre de renouer le dialogue avec tous les acteurs de la santé afin de construire ensemble le système de santé de demain.

Pour accompagner cette initiative, le site lagrandeconsultation.medecin.fr, ouvert à un large public, se veut une ressource précieuse, permettant de suivre l’avancée de l’ensemble des travaux menés dans le cadre des quatre volets de la consultation :

  • les rencontres de proximité organisées dans douze grandes régions ou inter régions de septembre à décembre 2015,
  • la consultation en ligne ouverte en octobre à tous les médecins sous la forme d’un questionnaire,
  • une série de rendez-vous institutionnels organisés de septembre à décembre au siège du Conseil national, où plus de 70 structures et acteurs du monde de la santé sont invités par petits groupes à venir échanger sur les thèmes du système de santé de demain (syndicats, agences, institutions, politiques, etc.),
  • un sondage grand public en miroir des attentes des professionnels sur le rôle, la place du médecin dans la société et les attentes du public sur le système de santé.

Un site internet au cœur du dispositif

Le site lagrandeconsultation.medecin.fr constitue un outil central du dispositif. Il hébergera en effet à compter du 12 octobre le questionnaire destiné aux médecins qui leur permettra de partager leurs constats sur le système de santé actuel et leurs souhaits pour demain.

L’analyse des résultats du questionnaire jouera un rôle majeur dans la réflexion de l’Ordre des médecins qui attend une large participation permettant de donner tout son poids à cette démarche ambitieuse.

En outre, alors que les premières rencontres de proximité (La Réunion, Mayotte, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées) et un premier rendez-vous institutionnel ont déjà été organisés, le lancement de ce site va permettre  aux parties prenantes comme au grand public de s’approprier la démarche de l’Ordre et de se tenir informé du déroulé de la grande consultation. Il comprendra à cette fin plusieurs outils :

  • Un calendrier des réunions à venir ;
  • Des premiers comptes rendus et des revues de presse des réunions de proximité ayant eu lieu ;
  • Une revue de presse plus large sur la démarche.

Le site internet suivra le déroulé des événements jusqu’à la restitution finale. Cette grande consultation donnera en effet lieu à un rapport servant de socle à des propositions pour l’avenir du système de santé. Elles seront rendues publiques à l’occasion d’un grand débat, et diffusées auprès des institutionnels, des acteurs de la santé et bien sûr de tous les médecins.

Les prochaines réunions de proximité

Parce que les médecins sont la clef de voûte de notre système de santé, l’Ordre a tenu à permettre à tous les médecins de s’exprimer lors de réunions en région. Ce cycle de réunions s’est ouvert le 5 septembre à la Réunion. Il se clôturera le 12 décembre à Rennes. Voici la liste des réunions à venir :

  • 26 septembre – région Provence Alpes –Côte- d’Azur et Corse – Marseille
  • 10 octobre – Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes – Nancy
  • 13 octobre – Guyane -Cayenne
  • 15 octobre – Fort-de-France
  • 16 octobre – Pointe-à-Pitre
  • 7 novembre – Centre – Orléans
  • 14 novembre -Bourgogne-Franche-Comté – Dôle
  • 21 novembre – Auvergne-Rhône-Alpes – Lyon
  • 27 novembre – Nord-Pas-de-Calais-Picardie – Lille
  • 28 novembre – Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes – Pessac
  • 5 décembre – Ile-de-France – Paris
  • 12 décembre – Bretagne-Normandie-Pays de la Loire – Rennes

 

 

 

90 % des cabinets généralistes fermés dans le Nord-Finistère contre la loi de santé

90 % des cabinets généralistes fermés dans le Nord-Finistère

contre la loi de santé

 Le Quotidien du Médecin 03/07/2015 20:51

Mission accomplie. Les médecins libéraux du Nord-Finistère opposés au projet de loi de santé de Marisol Touraine ont réussi leur pari. Jeudi 2 et vendredi 3 juillet, 90 % des 60 généralistes du Pays des Abers, et plus de 80 % des 73 généralistes du Pays d’Iroise ont fermé leur cabinet, selon les chiffres des médias régionaux. La permanence des soins a cependant été assurée aux heures habituelles.

Un site internet a été créé pour les médecins de Bretagne et d’ailleurs qui seraient tentés par la création d’un tel comité de défense. Ils y trouveront un « kit de mise en place » comprenant notamment des modèles de statuts et un argumentaire contre la loi de santé.

Source

90 % des cabinets généralistes fermés dans le Nord-Finistère contre la loi de santé | Le Quotidien du Médecin

 

 

 

Ton destin t’appartient

ACS en 1/3 payant J-6

Tu accepteras et courberas l’échine
Ou suite à l’appel du 23 juin tu entreras en résistance !

Alors rejoins-nous et signe la charte !

Si tu as reçu une lettre de menace pour les prescriptions Crestor ou équivalents… Envoie les lettres en recommandé

Ton destin t’appartient 

SOS Migrants Calais : MÉDECINS DU MONDE recherche bénevoles

MÉDECINS DU MONDE prépare une ACTION D’URGENCE À CALAIS 
en coopération avec d’autres associations.
Depuis quelques mois, la plupart des migrants présents à Calais sont installés à proximité d’une plateforme de services gérée par un opérateur d’Etat, à 9km du centre-ville.
La population installée aux abords de ce centre est estimée à 3 000 personnes au moins. Parmi elles, au moins une centaine de femmes et enfants.
Sur le campement, il n’y a pas de toilettes, un accès à l’eau limité en dehors du centre, qui est saturé et ouvert de 9h à 18h seulement.
Les services proposés ne sont pas suffisants, les demandes de soins sont conséquentes.
Cette situation nouvelle nous amène à envisager de mettre en place deux cliniques mobiles composées chacune d’un médecin, d’une infirmière, d’un médiateur et d’un traducteur.
Pour mener à bien nos consultations et notre accueil, 
NOUS CHERCHONS À MOBILISER DES BÉNÉVOLES, 
EN PARTICULIER DES MÉDECINS.
Idéalement, nous recherchons des personnes disponibles pendant 1 à 4 semaines continues (frais pris en charge), dès la semaine prochaine :
– Médecins généralistes
 
– Infirmiers/Infirmières
 
– Des personnes prêtes à faire de l’accueil, orientation, écoute, accompagnement (profil psycho-social éventuellement)
– Des traducteurs/interprètes (arabe, farci, tigrinya)
Si vous êtes intéressé, et souhaitez répondre à notre appel à bénévoles, n’hésitez pas à envoyer vos coordonnées et disponibilités directement à
Merci !
LA DÉLÉGATION NORD-PAS-DE-CALAIS DE MÉDECINS DU MONDE

Communiqué suite à l’Appel du 23 juin 2015

Communiqué de la CONAT-NORD


La CONAT-NORD dénonce l’agression de Brigitte DORMOND et demande des sanctions exemplaires à son encontre

La CONAT-NORD s’oppose au Tiers Payant Généralisé et Obligatoire et fera tout son possible pour le rendre inapplicable et inappliqué

La CONAT-NORD dénonce le viol du secret médical dans le cadre du DMP, interpelle l’Ordre des Médecins pour s’y opposer et dévoile le conflit d’intérêt avec les mutuelles.

La CONAT-NORD est ulcérée par l’attaque coordonnée des CPAM contre les médecins généralistes au sujet de la prescription de la Rosuvastasine et/ou Ezétimibe qui traduit son mépris des médecins au détriment des malades pour des raisons purement idéologiques sous couvert d’économie à court terme

La CONAT-NORD dénonce le pouvoir exhorbitant des ARS et s’oppose à la délégation de tâches

La CONAT-NORD demande aux syndicats de lancer un mot d’ordre coordonné de grève illimitée nationale 

La CONAT-NORD va faciliter la mise en place de CODTS (Collectif pour l’Organisation et la Défense d’un Territoire de Santé)

La CONAT-NORD cherche à rassembler le maximum de médecins avec une charte de solidarité

Diaporama de la soirée

AG-Juin-2015